Actualités
Entrée
S.E.C.
Textes
Sc. Dures
Topos
Médiathèque Recherche
Biblio   Vidéos    Photothèque
Nous écrire
 Enseignants-Chercheurs

 


Prospectives, Anticipations, Futurologie

Regarder vers le Bas!
 


Partie 1


Recherche interdisciplinaire associant les unités de Philosophie Pratique Permanente (PPP),  Géophtalmologie, et Subcollapsologie. Sous la direction et avec l'aide technique du SEC.

balcon


Nous remercions chaleureusement les responsables des unités précitées et la présidente du SEC sans qui ce coup d'oeil renversé, révolutionnaire n'aurait jamais vu l'ombre de l'aube d'un jour.


La présentation qui suit est un résumé bref d'un travail qui a mobilisé une centaine de chercheurs, équipé de matériel vidéo et photographique, enregistreurs sismiques performants, rédacteurs-dactylographes d'altitude et zoologistes préalpins, accompagné d'une équipe de Maîtres-Chiens Equilibristes Véganes équipés en drap de Bonneval renforcé aux coudes et genoux.



Préalables, constats et hypothèses préalables et sous-jacentes à cette recherche


Les travaux réalisés dans les Alpes du Nord (Haute-Savoie, Savoie, Autriche, Suisse, et Italie du Nord), ainsi que la littérature scientifique amènent à un constat unanime: le montagnard vulgaire du Nord regarde vers le haut plus souvent que vers le bas.
Le rapport entre ces deux attitudes visuelles  (nommé R0) tend vers 5 au-dessus du 45ème parallèle. Ce rapport R0 est différent au Sud selon les études réalisées mais celles-ci sont moins nombreusers avec des résultats divergents, rendant l'analyse complexe. Il est possible que le Haut Dauphiné soit préservé de cette tendance à l'attraction des hauteurs pour le regard, mais que la zone des Alpes de Haute Provence et en bordure côtière,  soit au contraire affectée par cette tendance (R0 proche de 6 à Nice).


Veymont

Exemple de Chamoniard sous le sommet du Veymont: regardant vers le Haut (RO = 5)
Angle axe du regard / horizontal positif



Néanmoins, en dépit des différences géographiques, le RO est toujours supérieur à 3, probablement en moyenne vers 5 et plus en montant au Nord (Chamonix étant le pire exemple)

Ce regard "porté vers le Haut" pose un problème majeur pour la théorisation si l'on veut constituer un corpus solide qui résiste à l'épreuve de l'expérience et ouvre à une compréhension profonde de la psychologie des hauteurs.
Ce problème est bien sûr l'idée répandue et vérifiée par d'autres travaux, très nombreux, indiquant que les régions de R0 élevé (Chamonix, Courmayeur, Zermatt), où ce regard est donc orienté fortement vers le haut, sont  les régions où le prestige dont bénéficie le Montagnard, est similaire à celui du Parisien-Alpiniste-Sportif, collectionneur de premières et postulant au GHM (Groupe de Haute Montagne qui accueille les meilleurs alpinistes). Ce public de Classe Supérieure regarde de Haut les choses, les personnes, les subalternes innombrables, etc...

La question qu'il nous faut donc creuser est la suivante: comment est-il possible que les mêmes individus, formatés au combat pour l'inégalité sociale et le maintien de leurs privilèges, selon la méthode républicaine capitaliste classique ou bien (plus moderne) ultra-libérale, peuvent-ils regarder "en même temps" SURTOUT VERS LE HAUT et en même temps regarder tant de personnes, serviteurs, collaborateurs, avec l'arrogance de qui regarde DE HAUT, ce qui signifie carrément VERS LE BAS.

Cette contradiction est-elle seulement apparente? Comment ce double mouvement oculaire, mental et physique peut-il se produire dans la réalité. Comment ce RO montrant la prédominance du regard vers le haut (vers les hauteurs, les plus grandes hauteurs, la plus haute position, place, posture) peut-il être compatible avec ce non moins prédominant regard VERS LE BAS, puisqu'il regarde de HAUT. Comment peut-on regarder en l'air et en bas d'un manière dominante dans les deux cas??

Ce mystère géodirectionnel, social, psychologique, finalement simplement humain, a sous-tendu, notre recherche, qui convoque in fine les philosophies les plus récentes.

C'est ainsi que nous vous proposons nos travaux, avec ce nouveau regard en Dauphiné, qui prouvera ce que ça prouve. Voici:



bas
 
Regard de Montagnard du Sud






falaise

Regard Latéral attiré vers le bas






nord

Idem






nord

Regard condescendant






bas

Inquiétude pour le bas






Veymont

En haut et en Bas







Falaise

Bas







falaise


Bas avec recul.








plantes

Regard de près (focalisation proximale) mais vers le  bas quand même









Bas

Très bas







Bas


Yes







Falaise
 
Discutable mais du bas encore






falaise

Idem





Regard vers le Bas 1

Regard vers la Bas 2

Regard vers le Bas 3


Haut de page
Portail
Actualités
S.E.C.
Textes
Vidéos
Photos
Qui sommes-nous?
Nous écrire
"Livre d'or"
Mentions légales
Confidentialité

© USDMHD 2019
Aide / questions
Chercheurs
Haut de page

A bientôt!