Actualités
Entrée
S.E.C.
Textes
Sc. Dures
Topos
Médiathèque Recherche
Biblio   Vidéos    Photothèque
Nous écrire
 Enseignants-Chercheurs

 
Annales des Topo-Guides de l'USDMHD - Années 2000-2020

 

 Cerces

Roche Colombe

Voie du Faucon

 Ouverture le 11 novembre 2013 par Lionel et Catherine

 

Les deux équipes qui se sont affrontées le 11 novembre 2013 à Roche Colombe étaient en tout point opposées.

L’une arborait drapeaux et tee-shirts blancs auréolés d’une vilaine sueur, l’autre, pantalons noirs, chemises brunes et baudriers cloutés chargés de pitons et poignards à glace pour pénétrer, marteaux-piolets pour déchiqueter et couteaux à viande pour entailler.

Les deux équipes chantaient à qui mieux mieux, les uns, des romances mièvres et pitoyables, les autres, une énergique Marseillaise répétée comme un disque rayé : « D’un sang impur abreuvent nos sillons ! ».

Ce face à face montagnard confrontait deux méthodes, deux éthiques, deux manières de grimper. L’une respectant faune, flore et géologie, n’osait placer un seul coinceur câblé, de crainte qu’une chute forçant le métal verrouillé n’écorchât la roche. L’autre, avide de fracas, désireuse d’en découdre, de mordre le rocher, faisait voler les cristaux au cri de la Black & Decker, alignant en série des spits invincibles, conquérants et chauvins.

Bien entendu, la victoire fut remportée haut le piolet par l’équipe mieux armée qui, rêvant de corps à corps, moins défaitiste, n’hésita pas à laisser derrière elle 1939 spits et 1945 pitons après avoir dans le roc creusé sa tranchée 14-18 à coups de dynamite. La Roche Colombe ainsi mise à feu et à sang domine désormais un éboulis considérable qu’on descendra volontiers en ramasse.

Les bisounours rescapés prétendirent avoir abandonné par peur du ridicule, ayant dénommé leur projet par avance « Le rameau d’Olivier », titre qu’aucun topo n’aurait pris au sérieux : trop cool, trop zen, carrément flapi.

La voie des Faucons est, selon les ouvreurs, la plus pure et plus directe de Roche Colombe. N’oubliez pas vos mousquets et mousquetons.


 

Bibliographie

Arrity N., Anthologie du Topoguide en Haut-Dauphiné, in Annales de l’USDMHD, Section Histoire Critique, Nov. 2011, p.169-196, Bourg d’Oisans.

Chellous A. Modestie et humilité, l’art du topo, in revue de psychosociologie de l’USDMHD, N° 1, Nov. 2011

Chellous A. Le Pic du Bureau, un objectif au bout du couloir, in Histoire de l’Alpinisme en Haut Dauphiné, p.696-969, PUHD[1], Grenoble, 1959.

Giroud A. Gervais M . « Pour une modélisation mathématique du compte-rendu d’ascension dans les revues scientifiques internationales » in Annales de l’USDMHD, Section Finances et Stratégies, Nov. 2011, p.214-318, Bourg d’Oisans.

Mac Jenbon Mickael La cotation en Haut Dauphiné et ailleurs, PUHD, Grenoble, 2011

Mac Jenbon Mickael, Les Grands Cotateurs, Pionniers du Topoguide en Alpinisme, PUHD, Grenoble, 2011.

Nick-Pelit Gérard, « Pour une cotation objective », in Annales de l’USDMHD, Section Exploits, Nov. 2011, p.69-96, Bourg d’Oisans.

Nick-Pelit Gérard, Regrimper puis ramper, l’exploit à tout âge, Alpinisme de compétition au quatrième âge, PUHD, Grenoble, 2011.



[1] PUHD : Presses Universitaires du Haut Dauphiné


© Michael Mac Jenbon


Piolet


Retour aux topos

Portail
Actualités
S.E.C.
Textes
Vidéos
Photos
Qui sommes-nous?
Nous écrire
"Livre d'or"
Mentions légales
Confidentialité

© USDMHD 2016
Aide / questions
Chercheurs
Haut de page

A bientôt!