Actualités
Entrée
S.E.C.
Textes
Sc. Dures
Topos
Médiathèque Recherche
Biblio   Vidéos    Photothèque
Nous écrire
 Enseignants-Chercheurs

 
Annales des Topo-Guides de l'USDMHD - Années 2000-2020

 

 Voies récentes, topos géométriques et quantitatifs du

Massif du Mont-Blanc

Droites

Directe de Droite

Voie Française ouverte par Copé et Peltier  le 14 Juillet 2013, en partant la veille d’Arcachon


Remarques préalables

1-  Voie coup de poing à la mode. Rectitude digne d’un itinéraire du Val des Sarkasmes.

2-   C.N.I. indispensable.

3-   Deux possibilités d’attaque. Nous décrivons celle de droite. La variante de gauche ou « Valls à trois temps » (Manuel en ligne) est plus tordue mais également fréquentée.

 
 Approche

Du refuge d’Argentières, sortir un mètre pliant (à défaut, bâton de ski). L’orienter bras tendu vers l’attaque pour dessiner virtuellement l’itinéraire d’approche. Suivre sans dévier cette ligne droite projetée sur le paysage en forçant les obstacles avec culot, sans complexes. On atteint l’attaque au bout du bâton, pile sous le sommet. Ce procédé descriptif évite un développement nuancé source d’erreurs et complications sans nom.

Itinéraire

Grimper droit jusqu’à la fissure Copé. La gravir avec une échelle de Peltier qui est autorisée parce qu’elle ne vaut  pas assistance et ne peut être acquise avec l’Aide Médicale d’Etat. Enchaîner dalles et surplombs alignés de bas en haut dans un ordre implacable en dépassant les cordées soumises admiratives. Poursuivre droit au but sans faiblir pour mériter cette voie exigeante. On atteint le sommet des Droites en jouant des coudes pour se faire une place, piolet et CNI brandis vers le ciel en proclamant solennellement « j’y suis ». Vérifier que l’attaque se situe pile en dessous, en fil à plomb, afin d’éliminer facilement les rivaux par un jeter de pierre.


Descente

Même technique qu’à la montée. Viser droit dessous, quelques rappels insistants pour consolider la droiture du trajet de descente en éliminant torons du mariage pour tous et nœuds roumains nuisibles à la trajectoire.


Conclusion 

Arrivée triomphale au refuge : pénétrer dans le réfectoire en saluant à la cantonade, tête droite. Inscrire son nom dans le livre d’Or de la main droite. Noter l’horaire réalisé et regarder furtivement le calendrier judiciaire.

 

Bibliographie :

 
Arrity N.,
Anthologie du Topoguide en Haut-Dauphiné, in Annales de l’USDMHD, Section Histoire Critique, Nov. 2011, p.169-196, Bourg d’Oisans.

Chellous A. Modestie et humilité, l’art du topo, in revue de psychosociologie de l’USDMHD, N° 1, Nov. 2011

Chellous A. Le Pic du Bureau, un objectif au bout du couloir, in Histoire de l’Alpinisme en Haut Dauphiné, p.696-969, PUHD[1], Grenoble, 1959.

Giroud A. Gervais M . « Pour une modélisation mathématique du compte-rendu d’ascension dans les revues scientifiques internationales » in Annales de l’USDMHD, Section Finances et Stratégies, Nov. 2011, p.214-318, Bourg d’Oisans.

Mac Jenbon Mickael La cotation en Haut Dauphiné et ailleurs, PUHD, Grenoble, 2011

Mac Jenbon Mickael, Les Grands Cotateurs, Pionniers du Topoguide en Alpinisme, PUHD, Grenoble, 2011.

Nick-Pelit Gérard, « Pour une cotation objective », in Annales de l’USDMHD, Section Exploits, Nov. 2011, p.69-96, Bourg d’Oisans.

Nick-Pelit Gérard, Regrimper puis ramper, l’exploit à tout âge, Alpinisme de compétition au quatrième âge, PUHD, Grenoble, 2011.

 



[1] PUHD : Presses Universitaires du Haut Dauphiné




© Michael Mac Jenbon


Retour aux topos

Portail
Actualités
S.E.C.
Textes
Vidéos
Photos
Qui sommes-nous?
Nous écrire
"Livre d'or"
Mentions légales
Confidentialité

© USDMHD 2016
Aide / questions
Chercheurs
Haut de page

compteur

A bientôt!