Actualités
Entrée
S.E.C.
Textes
Sc. Dures
Topos
Médiathèque Recherche
Biblio   Vidéos    Photothèque
Nous écrire
 Enseignants-Chercheurs

 



Zseck ou Drree Zseck?

Le canon à neige peut-il remplacer la chute de neige?

Colloque de janvier sur la Théorie de Wauquiez: faire de l'Or Blanc avec l'Or Noir.



c

Bas des pistes en station de moyenne montagne:
Miracle de la technologie, développement durable et EDF, tous ensemble!




Clichés garantis "sans nuages naturels ou de synthèse".

Ce label implique  absence d'originalité et un air de déjà vu susceptible de produire lassitude visuelle et dépression.

Avertissement: de tels clichés sont éliminatoires au concours "Paysages ennuagés 2017"

Pour l'inscription au concours, s'adresser au Secretariat de l'USDMHD

Bilan de cette recherche action ici.



sec

Au-dessus des pistes: climat hivernal en Alpes du presque Sud
Question à L. Wauquiez: quelle méthode polluante utiliser désormais?
Peut-on solliciter les sociétés de chasse pour enneiger les pistes supérieures avec du plomb blanchi en fournissant les mitrailleuses?




gv

Plus haut: Zeck engor..





rocher sec        oisans
                                      Meije et consorts                                                                    Oisans au complet: conseil de révision du 30 décembre






GV
Cailloux disposés devant l'horizon dans un but inconnu (Miracle du Tout-Puissant ou méthode aléatoire?)




Plateau            GV
Plateau à perpète: archizeck                                                                                         Application de l'aphorisme:
                                                                                                                              "aller au sud pour se réchauffer confronte aux faces nord"




Neige

Enfin de la neige! Au-dessus de 2200 mètres (mesure OPIF-ISO-2017)




Neige           plateau

Un peu de corniche et c'est tout.
Sous les nuages, vallée de Die et vers la vallée du Rhône, crasse pas trop visible.



Bilan de la recherche-action:

1- pas rencontré de jihadistes quadistes ou 4X4istes.

2- Plusieurs bipèdes hostiles évités par contournements subtils en zones sauvages (habituellement désertes?).
3- En secteur touristique (itinéraire du sommet du Vercors, le Big Veymont), impossible de ne pas croiser du monde.

NB sur ces croisements délicats:
Nous étions dangereusement inclinés, empêtrés dans nos combinaisons techniques (knickers composites décomposés, croquenots à laçage ancestral noué à double verrouillage), posés grossièrement au milieu d'une trace incroisable sur un minuscule névé. Il s'agissait d'un travail altruiste (et utile également à nous-mêmes) consistant à reconstruire, tout en maintenant une posture tétanisée, des traces glacées dans la neige, déversées vers le vide (inexorablement insondable), traces potentiellement éjectantes. Nous effectuions cette tâche spécialisée grâce à l'action offensive d'une pane d'un piolet quasiment surréaliste compte tenu du niveau d'enneigement qu'il nous fallait hélas exhiber, impossible à masquer. Notre travail destiné à faire baisser les statistiques de catastrophes alpines en fin d'année encombraient cependant le passage de jeunesses sexi-alpines mixtes, élancées, énergiques, potentiellement ricaneuses, chaussées de baskets de trails étonnamment stables sur ces encoches gelées qui les faisaient bondir dans la côte comme des formules 1 silencieuses. Cachant notre visage célèbrissime à l'intérieur d'un bonnet surenfoncé, nous réussîmes à nous écarter vaguement, tandis que l'air sifflait au passage de ces fusées humaines dont l'âge nous gifla la mémoire.
Une fois la tâche épuisante accomplie, titubant, nous reprîmes la descente, anxieux, décidé à éviter à tout prix le bilan des années passées et de celle encore en cours à cette heure, puisque nous étions à plus de 24 heures de la fin de 2016. En effet, l'étrangeté de la situation sautait à la figure. N'avions-nous pas été nous-même autrefois dans la peau insouciante de ces boules d'énergie dont nous envions, injustement l'avenir encore ouvert? Du moins n'avions-nous pas simulé un jour leur aisance, retenant en secret le bruit de forge de nos poumons saturés de CO2 et le tintamarre syncopé d'un coeur sursollicité dans le but misérable de moquer quelque vétusté montagnarde croisée sur un sentier? Et aujourd'hui, dans notre trouille accentuée d'une gamelle attendue, n'avions nous pas pris une autre identité, celle de ces vieillards frileux et ralentis qui encombraient le chemin, identité annonçant la toute dernière, le dernier instant?

Cette action fut-elle nécessaire? Un dédommagement auprès de la mairie locale est-il justifié? Il est à noter qu'aucun bruit d'hélicoptère ne fut entendu dans la soirée et la nuit qui suvirent, validant l'opérationnalité des marches recomposées et inéluctablement recongelées. Notre service comptablilité travaille à la facture qui devrait être adressée avant fin janvier.



Haut de page
Portail
Actualités
S.E.C.
Textes
Vidéos
Photos
Qui sommes-nous?
Nous écrire
"Livre d'or"
Mentions légales
Confidentialité

© USDMHD 2016
Aide / questions
Chercheurs
Haut de page

compteur
A bientôt!